Journées européennes des métiers d’art – 03/04 au 07/04/19


A l’occasion de la 13ème édition des Journées Européennes des Métiers d’Art, l’association Dynamo organise l’exposition « Saint-Nazaire et sa région, un territoire source d’inspiration des artisans d’art », du mercredi 3 avril au dimanche 7 avril 2019 de 10h à 19h au Garage, 40 rue des Halles à Saint-Nazaire.

La particularité géographique de la région de Saint-Nazaire est d’être à l’intersection de territoires variés : la côte océanique, l’estuaire de la Loire, les marais salants, la Brière. Venez découvrir comment de 19 artisans d’art ont créé une pièce d’exception en lien avec l’un de ces territoires. Ils ont utilisé un savoir-faire, des techniques, des matériaux locaux ou se sont inspirés des paysages qui les entourent, des traditions culturelles, de la vie industrielle qui marquent cette région.

Pour cette exposition, Jacquette a réalisé une robe “Soucoupe”.

La Soucoupe est une salle omnisports construite entre 1964 et 1971. Pour répondre à une politique hygiéniste de promotion du sport des pouvoirs publics, la municipalité décide la création d’un vaste ensemble consacré aux loisirs sur d’anciens marais. La mauvaise qualité du sol empêche donc une construction trop massive. Les architectes (Vissuzaine, Longuet, Rivière et Joly) dessinent une structure à la forme semi-sphérique, afin de limiter les fondations, et utilisent une technique de bétonnage très spéciale : le voile de béton. La forme de la salle est donc liée à des contraintes techniques. La Soucoupe a reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

En formation de modélisme, début janvier 2019, Jacquette a étudié spécifiquement différentes formes de manche : gigot, camembert, blanche-neige, soleil et soucoupe… Pour cette exposition et afin de mettre en pratique ses récents acquis, elle a réalisé une manche de robe faisant référence à la Soucoupe, bâtiment qu’elle affectionne particulièrement. Le modélisme et l’architecture ont comme point commun le travail des volumes (en  3 dimensions) retranscrits en patrons et plans (2 dimensions).

La robe initiale était prévue tout en lin, mais le rendu final était trop triste. Aussi Jacquette a expérimenté l’insertion de son matériau préféré, le canevas, dans un vêtement. Ainsi la robe, tout comme la manche, a trouvé son équilibre esthétique. Le choix du motif s’est porté sur un lac entouré de verdure pour faire référence au parc paysager adjacent à la Soucoupe.